Articles

Azrou: Un hôpital des spécialités pour 54.000 habitants

Auteur : leconomiste.com | 27/07/2017 09:54

Azrou: Un hôpital des spécialités pour 54.000 habitants


L’Exécutif de Saâdeddine El Othmani semble avoir senti la «chaleur» des revendications sociales des populations vulnérables. Ses ministres sont mobilisés pour répondre aux doléances des petites bourgades. Ils entament d’ailleurs une tournée dans les différentes provinces du Royaume. C’est ainsi qu’El Houcine Louardi a fait le déplacement, la semaine dernière à Azrou, pour l’inauguration de l’hôpital du «20 août». Le ministre de la Santé était accompagné notamment du Secrétaire d’Etat (MP) chargé du développement rural et des eaux et forêts, Hamou Ouheli, qui est par ailleurs président du conseil provincial d’Ifrane, le wali de la région Fès-Meknès, Essaid Zniber, le gouverneur de la province d’Ifrane, Abdelhamid El Mazid, et le député (MP) d’Ifrane, Mohamed Ouzzine. 

«J’étais la semaine dernière à Tinghir pour lancer la construction d’un hôpital de 120 lits, avant j’étais à Midelt pour ouvrir un hôpital, idem pour Khénifra… A Al Hoceïma, deux hôpitaux sont en cours de construction. Tout cela pour dire que nous sommes dans l’action et pas dans la réaction», précise le ministre de la Santé. Dans une déclaration à L’Economiste, ce dernier a noté qu’il inaugurera incessamment un nouvel hôpital dans la localité d’«Errich» (près de Missour). «Ces projets, menés dans les règles de l’art nécessitent plusieurs années de construction et ont été lancés bien avant les événements d’Al Hoceïma», renchérit le responsable gouvernemental. Pour lui, «les populations vulnérables doivent être rassurées». L’objectif primordial de son ministère est «d’être le garant d’une équité de droit à l’accès aux soins, d’une équité de droit d’une bonne répartition de l’offre de soins pour rassurer essentiellement les personnes et malades démunis et leurs parents». En ce sens, les 54.000 habitants de la ville d’Azrou seraient enfin soulagés avec l’ouverture du nouvel hôpital. «Ils n’auront plus besoin de se déplacer au CHU de Fès pour leurs soins», estime Louardi. 

D'un investissement de 132 millions de DH (construction et équipements), le centre hospitalier provincial «20 août» s'étend sur une superficie de 8.000m2 (3 niveaux) et comprend un hôpital du jour, ainsi que 4 blocs opératoires, des salles de soins, et quelque 64 lits. Cet hôpital est doté également d’une pharmacie, des équipements modernes et d’une large gamme de matériel de réanimation et de premier secours. Il est équipé aussi de panneaux solaires photovoltaïques et appareils de ventilation artificielle. Pour ce qui est des spécialités, cette infrastructure abrite des services de la chirurgie générale, les maladies rénales, l'ORL, la traumatologie, l'ophtalmologie, les urgences, la réanimation, la kinésithérapie, la réadaptation fonctionnelle, la radiologie, et une unité de stérilisation. Elle comprend aussi des services de la pneumologie, le diabète, la pédiatrie, la médecine générale, Mère-Enfant, la réanimation, et un pavillon de consultations externes. L'entrée en service de cet hôpital participera certainement à la réduction des inégalités dans l'offre de soins et dans l'accès aux soins dans la région de Fès-Meknès», conclut le ministre de la Santé.