Articles

FETE DU TRONE 2017 : La cadence de lancement de nouveaux projets reste soutenue

Auteur : La vie eco | 29/07/2017 09:53

FETE DU TRONE 2017 : La cadence de lancement de nouveaux projets reste soutenue


Cité Mohammed VI Tanger Tech, Central Noor Ouarzazate IV, nouvel écosystème Boeing… Des chantiers d’envergure ont été mis sur les rails par le Souverain ces derniers mois. En parallèle, une multitude de nouveaux projets de développement urbain, d’équipement de santé, de transport, de formation et de loisirs sont venus consolider l’infrastructure au niveau de plusieurs villes du Royaume.

Le rythme des inaugurations royales de nouveaux projets en tout genre n’a pas faibli sur les 12 derniers mois. Pour énumérer d’abord les temps forts en la matière, le Souverain a présidé fin septembre dernier la cérémonie de signature d’un protocole d’accord pour la création d’un écosystème industriel de Boeing au Maroc appelé à générer un chiffre d’affaires annuel supplémentaire à l’export d’un milliard de dollars, en induisant l’implantation de 120 fournisseurs de Boeing et en permettant la création de 8 700 nouveaux emplois spécialisés. Ensuite, en mars, S.M. MohammedVI a acté le projet de création de la ville nouvelle «Cité Mohammed VI Tanger Tech». Celle-ci est appelée à générer 100 000 emplois, à travers l’installation de 200 compagnies chinoises devant investir 10 milliards de dollars dans la zone sur 10 ans, opérant dans la fabrication automobile, l’industrie aéronautique, les pièces de rechange d’aviation, l’information… La cité en elle-même, portée par la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, le Groupe chinois Haite et BMCE Bank et devant être développée sur 2000 hectares sur 10 ans pour une enveloppe d’un milliard de DH, devrait consister en une nouvelle ville intelligente internationale, intégrant l’écologie, l’habitabilité, l’industrie, la vitalité et l’innovation. Suite à cela, le Souverain a lancé en avril les travaux de réalisation de la Centrale Noor Ouarzazate IV, ultime étape du complexe énergétique solaire. Ce nouveau projet, développé sur une surface de 137 ha, mobilise un investissement de 750 MDH.

Attention particulière aux anciennes médinas

A côté de ces chantiers d’envergure, le Souverain a mis sur les rails une multitude de nouveaux projets se rapportant au développement urbain. De belles réalisations se profilent ainsi d’abord pour Casablanca que le Souverain entoure d’une sollicitude particulière. Fin 2016, un projet de promenade maritime est lancé consistant en la réalisation d’un parc urbain ouvert au public et d’une corniche tout au long de la zone d’El Hank. S’ajoute à cela un projet de réaménagement de la corniche d’Ain Diab qui a été lancé par le Souverain quelques jours après, consistant en la mise en valeur de la promenade du boulevard de la Corniche, ainsi que l’aménagement du boulevard «Océan Atlantique», pour un investissement de 100 MDH. Le même littoral casablancais devrait accueillir sur les années à venir un nouveau complexe administratif qui devrait regrouper l’ensemble des intervenants du port de Casablanca et dont le Souverain a lancé les travaux en mars dernier pour une enveloppe de 340 MDH. Le projet de réaménagement et de valorisation du site historique du vélodrome d’Anfa, lancé le même mois de mars pour une enveloppe de 15 MDH, boucle la boucle des nouveaux aménagements au niveau de Casablanca. Ceci sans compter les efforts déployés pour la réhabilitation de l’ancienne médina de la métropole. C’est ainsi que le Souverain a inauguré fin 2016 une série de projets inscrits dans le cadre de la deuxième phase de cette réhabilitation. Les anciennes médinas d’autres villes ne sont pas en reste, à savoir que SM Mohammed VI a lancé début 2017 un ensemble de projets à même d’assurer une nouvelle vie à l’ancienne médina de Marrakech. Le Souverain a entre autres lancé la deuxième phase du projet d’aménagement des abords des remparts de l’ancienne médina, le programme de requalification urbaine du quartier Zraib, et le projet de réalisation d’équipements de proximité au niveau du quartier El Mellah, pour un investissement global de près de 110 MDH.  Avant cela, en septembre dernier, le Souverain donnait le top départ à un programme intégré de mise à niveau du quartier Tanja El Balia, mobilisant un investissement global de l’ordre de 447 MDH visant la généralisation de la couverture du quartier par les réseaux d’eau potable, d’électricité et d’assainissement liquide, le revêtement des routes, la construction d’équipements publics de proximité…

L’infrastructure de formation étoffée

Outre ces projets, SM MohammedVI a donné ces derniers mois le coup d’envoi à la construction ou inauguré plusieurs autres équipements à travers le Royaume, dans le domaine de la formation, le transport, la santé et le sport. Pour ce qui est des infrastructures de formation, la plus notable est sans doute l’Université Mohammed VI Polytechnique à la ville verte de Benguerir lancée par le Souverain en début d’année. Un hub de recherche, de formation de haut niveau et d’innovation qui se veut une véritable tête de pont entre le Maroc, l’Afrique et le monde. Par la même occasion, a été inaugurée une plateforme internationale de test, de recherche et de formation en énergie solaire «Green Energy Park», logée au sein de l’Université, pour un investissement de 210 MDH. Sur la même période, le Souverain a inauguré l’Université Mohammed VI des sciences de la santé de Casablanca, une plate-forme composée de quatre facultés et de trois grandes écoles, orientée vers la recherche et l’innovation au Maroc et en Afrique. D’autres équipements de formation lancés depuis le début de l’année consistent en un centre dédié aux métiers de l’hôtellerie et du tourisme au quartier El Hank à Casablanca, un Centre de formation dans les fonctions sociales et éducatives à Rabat, un centre de formation professionnelle pluridisciplinaire basé à Skhirat ainsi qu’un Centre de formation et d’insertion des femmes et des jeunes à Tit Mellil. En matière de santé, une quinzaine d’équipements sont venus consolider l’infrastructure de plusieurs villes, comprenant un centre d’hémodialyse à Nouaceur, un Centre d’accueil des malades atteints d’Alzheimer à Rabat, un Centre médico-psycho-social à Tit Mellil… Pour ce qui est des infrastructures de transport, il faut surtout retenir l’inauguration de deux nouveaux terminaux au niveau des aéroports de Marrakech-Ménara et Fès-Saiss, ayant mobilisé un investissement de 1,22 milliard de DH et 471 MDH respectivement.

Last but not least, des infrastructures sportives inaugurées par le Souverain ces derniers mois incluent près d’une vingtaine de terrains de sport de proximité au niveau de Casablanca ainsi que deux projets socio-sportifs au niveau de Marrakech.