Articles

Les personnalités décorées lors de la Fête du trône

Auteur : Ladépêche.ma | 31/07/2017 09:52

Les personnalités décorées lors de la Fête du trône


Comme chaque année, le roi Mohammed VI a décoré plusieurs personnes à l’occasion de la Fête du trône, le dimanche 30 juillet. Portraits express.

Trois scientifiques et un jeune élève ayant décroché le bac malgré son handicap, c’est la shortlist des personnes décorées cette année par Mohammed VI à l’occasion de la Fête du trône. Un chiffre nettement en baisse avec l’année précédente, où pas moins de 28 personnes (artistes, diplomates, chercheurs etc.) avaient été récompensées pour les efforts réalisés dans leurs disciplines respectives.

Lors d’une réception organisée à Tanger à l’occasion de la Fête du trône, le roi, accompagné de Moulay El Hassan, Moulay Rachid et le président gabonais Ali Bongo, a remis quatre wissams après avoir été salué par des dizaines de responsables étatiques et représentants de pays étrangers.

Trois scientifiques et un bachelier

Le monarque a attribué le wissam "Al Kafaa Al Fikrya" au professeur et directeur de recherches à la faculté des sciences de l’Université Mohammed Ben Abdellah de Fès Adnane Remmal. Le scientifique natif de Fès a collectionné les récompenses ces dernières années. En 2015, il a remporté le Prix de l’innovation pour l’Afrique, il s’est distingué en 2017 en décrochant le Prix de l’inventeur européen 2017, une récompense qui lui a été remise mi-juin.

Ce biologiste a été récompensé pour avoir "démontré que les antibiotiques traditionnels et les huiles essentielles naturelles pouvaient être combinés pour décupler leurs effets", selon l’Office européen des brevets (OEB). Il est également reconnu pour contribuer au développement de la recherche pharmaceutique au Maroc.

Deuxième récompense: un wissam "Al Istihkak Al Wathani", décerné à l’anthropologue Abdelouahed Ben-Ncer. Ce professeur de l’enseignement supérieur à l’Institut national des sciences de l’archéologie et du patrimoine fait parti de l’équipe de recherche internationale qui a découvert à Jbel Irhoud les plus vieux ossements d'homo sapiens en juin 2017. Une découverte capitale pour la science, qui fait remonter l’origine de l’humanité à 300.000 ans.

Le paléoanthropologue français Jean-Jacques Hublin, professeur et président d’un département de recherche à l’Institut Max Planck de Leipzig en Allemagne, a également obtenu le même wissam pour avoir contribué aux recherches sur le site.

La dernière personne décorée est Oussama Meftah, un jeune lycéen, décoré du wissam "Al Istihkak Al Wathani" pour avoir décroché son baccalauréat avec mention en dépit de son handicap. A l’annonce des résultats du bac, les reportages sur ce jeune bachelier en lettres et sciences humaines avait ému la toile.